PORTRAIT de Jacqueline
Laitière Les 300&bio, Morbihan (56)

Défilez vers le bas pour découvrir

Présentez-nous votre ferme

Mon exploitation se situe dans le Morbihan à 50km de Vannes. Nous gérons l’exploitation tous les deux avec mon mari et notre fils travaille à mi-temps avec nous. La conversion de notre exploitation en bio a commencé en 2009, pour l’être officiellement en 2011.
Nous avons un peu plus de 100 animaux dans notre ferme : 50 vaches, 50 génisses et 2 bœufs. La superficie de celle-ci est de 100 hectares dont 80 ha de surface utile agricole et 20 ha de marais que nous utilisons pour les génisses. Nos cultures nous permettent la plupart du temps d’être 100% autonomes dans l’alimentation de nos bêtes.

Quel est votre parcours ?

Mon histoire est assez drôle, je ne pensais pas devenir éleveuse bio lorsque j’étais jeune. Je suis d’origine hollandaise et après mon BTS en logistique j’ai voulu voyager. Je suis alors arrivée en France pour travailler une saison en camping et j’ai rencontré mon mari qui gérait déjà une exploitation. J’ai alors pris la décision de rester avec lui et de le rejoindre dans cette aventure !

Pourquoi le choix du bio ?

Nous faisons partie d’un groupe lait au sein de la chambre d’agriculture et nous avons l’habitude d’échanger sur nos exploitations. Nous avions déjà des convictions qui menaient au bio et c’est avec la crise du lait en 2009 que nous avons décidé de tous franchir le pas.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre métier d’éleveur bio ?

Nous avons travaillé pendant plus de 20 ans en conventionnel. Aujourd’hui, après près de 8 ans d’exploitation, nous savons que c’est bénéfique pour le futur de nos enfants. Prendre soin de nos animaux, de nos cultures, de l’environnement et de notre santé est une priorité pour nous.
Depuis notre passage en bio, nous avons remarqué que nos animaux se sentent beaucoup mieux et nous avons une terre de meilleure qualité.
Nous avons la chance que notre fils soit également passionné par le métier et souhaite reprendre l’exploitation en bio lorsque nous déciderons d’arrêter.

VOTRE INGrédient secret pour le bien-être de vos vaches ?

Pour la délivrance des vaches et les mammites, nous utilisons l’homéopathie sous forme de granules. Je ne connais pas encore bien les huiles essentielles mais mon fils, qui veut reprendre l’exploitation, commence déjà à les utiliser.
Le groupe lait auquel nous appartenons nous permet de beaucoup échanger sur les différents moyens de prendre soin de nos vaches.

Ce que vous faites quand vous ne vous occupez pas de vos vaches ?

Nous arrivons à partir en vacances de temps en temps car nous faisons appel à un service de remplacement et nous travaillons également avec un agriculteur voisin depuis 20 ans pour nous libérer un dimanche soir sur deux.
Sinon mon mari est passionné de cheval et part souvent en randonnée. Quant à moi, j’adore le basket ! J’ai été 30 ans dans un club de basket en tant qu’entraîneuse puis présidente. J’ai décidé d’arrêter il y a 2 ans pour passer plus de temps avec ma famille.

si vous deviez décrire votre personnalité en un mot ?

Je suis une personne joyeuse et souriante. Il est important d’avoir le sourire dans la vie.

Quelle est la valeur la plus importante pour vous ?

Le respect pour tout, pour les autres et la terre.

Quelle est votre devise ?

Carpe Diem : il ne faut pas trop se poser de question, il faut prendre la journée comme elle est et en profiter.

Quel est votre produit préféré ?

Même si j’aime beaucoup les yaourts aux fruits, mon préféré reste le fromage blanc !

découvrez Nos
produits
Découvrir